Renault à Cléon : la cour d’appel de Rouen établit un lien « sans équivoque » entre le suicide d’un salarié et « son activité professionnelle »

Le drame, survenu en 2011, sonnait le coup d'envoi d'une macabre série à l'intérieur de l'usine automobile puisque deux autres agents s'étaient par la suite donnés la mort directement sur leur lieu de travail.

«Le suicide intervenu le 29 mai est survenu du fait du travail. » Par ces quelques mots, la cour d’appel de Rouen vient tout juste de donner raison à la veuve d’Yvon Guèdes, ancien mécanicien outilleur de l’usine Renault à Cléon, qui s’était donné la mort, chez lui, le 29 mai 2011. Depuis près de sept […]
Ce contenu est réservé aux abonnés, Découvrez nos formules, ou .