Carnet de justice : choses vues et entendues dans les couloirs des juridictions caennaises

Procès reporté, affaire ordinaire, comportement déconcertant… Loin des audiences médiatiques et des faits divers tapageurs, la justice se penche tous les jours sur des tranches de vie. Si l’audience est souvent banale, un prévenu, un mot, une attitude peuvent parfois bouleverser le rythme du procès. Des respirations glanées la semaine passée dans les prétoires de Caen.

Les Guignols de l’info. A la barre, un homme de 35 ans. Chakib a la barbe rasée de près, « c’est probablement pour nous », souligne le président de la cour. Ou pour éviter le délit de faciès… Le Caennais est jugé en appel pour apologie d’acte de terrorisme. Il y a trois mois, il a pris […]
Ce contenu est réservé aux abonnés, Découvrez nos formules, ou .