Le premier des « Débats Filfax », consacré au contournement est de Rouen, c’est demain jeudi. Venez!

Un débat. Oui, un débat. Certes, le projet de contourner Rouen par l’est ne date pas d’hier, il est même quadragénaire. Des litres d’encre et de salive ont coulé à son sujet. Il n’empêche : tout n’a pas été disséqué autour de ce barreau autoroutier, qui a considérablement évolué au fil des années, que l’on parle tracé, financement ou système de concession, auquel il est promis. De plus, lorsque près d’un milliard d’euros seront peut-être investis, dont la moitié en argent public, lorsqu’un dossier fait naître une telle opposition, lorsque ses enjeux – de déplacement et environnementaux – concernent les Normands dans leur ensemble, il nous semble, à Filfax, toujours utile et même bienvenu de poser tous les arguments sur la table. Et encore plus dans cette présumée dernière ligne droite, alors que l’arbitrage du gouvernement se profile dans les semaines à venir.
Un débat, donc. Conduit par Rebecca Armstrong, animatrice sur la radio HDR et La Chaîne Normande, il a lieu jeudi 15 février, de 19 h à 21 h, voire plus si affinités, au centre culturel Jean-Texcier, à Rouen, au 78 de la rue du même nom, à côté du lycée Flaubert et au-dessus du cimetière monumental. Quatre intervenants, deux pro et deux anti, confronteront leurs points de vue aiguisés. Du côté des défenseurs du projet sont attendus le géographe rouennais Yves Guermond, docteur en géographie et longtemps professeur à l’Université de Rouen, ainsi que le maire de Bihorel, Pascal Houbron (UDI), par ailleurs conseiller régional dans la majorité d’Hervé Morin, collectivité qui financerait le contournement est. En face, chez les opposants, on trouvera Guillaume Grima, ancien adjoint EELV à Rouen époque Fourneyron et depuis retourné à ses premières amours associatives, du côté d’Effet de serre toi-même, et le maire communiste d’Oissel, Stéphane Barré, engagé avec son homologue stéphanais dans une procédure de recours judiciaire contre le projet.
L’entrée est bien évidemment libre et toutes les questions seront les bienvenues. A demain.