A Sotteville-lès-Rouen, souvenirs et désillusions des cheminots

SUITE "FRET EN NORMANDIE". Sotteville a été un des fleurons de la SNCF, une ville cheminote à la tête de la plus grande gare de triage d’Europe. Mais ça, c’était avant. De 3 200 wagons triés par jour, nous en sommes à 7 et les effectifs ont été divisés par six. L’époque des cheminots se transforme en souvenir folklorique dans la ville. Alors que le rail, transport écolo, pourrait avoir de l’avenir.

Une partie des locomotives stockées sur les voies de la gare de triage de Sotteville sont en état de marche mais faute de trains de fret en circulation, elles restent immobiles. Au grand dam des cheminots
Ce contenu est réservé aux abonnés, Découvrez nos formules, ou .