Le fret ferroviaire en Normandie : un mode de transport écolo mais boudé

Le Grenelle de l’environnement avait fixé pour objectif d’accroître le transport de marchandises ferroviaire et fluvial à hauteur de 25 % d’ici 2022. Fin 2017, le rail représente à peine 10 % du transport et impossible aujourd’hui de retourner la vapeur. Pour tous les acteurs du secteur, l’échec est cinglant. Pourtant, en 1990, le rail représentait, à lui seul, 24 % du transport de marchandises français. Récit d’une dégringolade.

Le fret ferroviaire faisait circuler 24% des marchandises en 1990, à peine 10% aujourd'hui
Ce contenu est réservé aux abonnés, Découvrez nos formules, ou .