L’humain dans l’Anru

Pendant cinq ans, la ville de Dieppe a confié à un comédien le soin d’animer un travail de mémoire avec et pour les habitants de deux quartiers « politique de la ville », Neuville et Val Druel. A l'arrivée, cela donne un très bel ouvrage, co-écrit avec les habitants.

Gilbert Rault, comédien intervenant avec deux membres des écritoires, Gilles et Chantal, découvrant les dessins de Françoise Grandsire pour illustrer la nouvelle La bonne pioche.
Par delà les travaux, s’intéresser aux gens. Ainsi pourrait se résumer la philosophie de la ville de Dieppe en lien avec la rénovation de ses quartiers menée sous le patronage de l’agence nationale de la rénovation urbaine (Anru). Pour traduire cette généreuse idée dans la réalité, la municipalité communiste a donné carte blanche, en 2012, […]
Ce contenu est réservé aux abonnés, Découvrez nos formules, ou .