Allocataires de la prime d’activité : 127 000 foyers en Normandie

La prime d’activité reste la première prestation du dispositif de solidarité et d’insertion. Créée au 1er janvier 2016 pour remplacer le RSA Activité et la prime pour l’emploi, elle a été versée en Normandie à près de 127 000 foyers. Pour certains d’entre eux, la prime d’activité vient compléter le RSA. Cela concerne 15 100 bénéficiaires (12 % des allocataires). Tels sont les résultats d’une nouvelle étude de l’Insee.

36 % des allocataires de la prime d’activité percevaient le RSA Activité. Ils sont passés d’un dispositif à un autre. Quant aux autres, soit leur situation a évolué, soit ils n’avaient pas fait la demande du RSA Activité. Parmi eux, 28 000 personnes, soit 22 % des bénéficiaires de la prime d’activité, ne recevaient aucune prestation de la Caisse d’allocation familiale. En ce qui concerne les bénéficiaires de la prime pour l’emploi qui n’ont pu avoir accès à la prime d’activité, l’étude ne le dit pas.

Avec un versement à 83 000 personnes en 2016, l’Insee a observé une baisse du nombre des allocataires du RSA en Normandie (- 3,4 %) comme en France (- 4,2 %). Surtout dans la Manche avec une chute – 6,4 %. La diminution atteint 4 % dans le Calvados, 3,4 % dans l’Orne, 2,9 % en Seine-Maritime et 2,6 % dans l’Eure. Une évolution qui s’expliquerait par une amélioration de la situation sur le marché du travail. Par ailleurs, depuis la mise en place de la prime d’activité, une personne sortant de ce dispositif n’a pas de droit ouvert automatiquement au RSA.

 

En revanche, le nombre de personnes touchant l’allocation aux adultes handicapés, troisième prestation sociale, a fortement augmenté. Sur un an, il progresse de 4,2 % (2,5 % en France). Cette évolution a été remarquée surtout dans l’Eure (+ 8 %) et en Seine-Maritime (+ 5,4 %).