Le PS n’accepte pas le règlement par la Région du contentieux avec l’enseignement catholique

Capture d'écran 2016-05-20 18.22.37
Le groupe socialiste et radical a vivement réagi à la décision d’Hervé Morin, président de la Région, de régler le contentieux qui oppose la collectivité à l’enseignement catholique en versant la contribution pour le fonctionnement des établissements du second degré. Couvrant la période 2007 – 2016, la somme s’élève à 44,9 M€.

Dans un communiqué le groupe PS, radical et citoyen déclare que « les masques tombent », en signant un « chèque-cadeau de 65 M€ », en comptant les versements à venir de 4,3 M€ par sur les cinq ans du mandat. Il rappelle que depuis 2009, les présidents socialistes Alain Le Vern puis Nicolas Mayer-Rossignol avaient « en toute responsabilité » revu le mode de calcul du forfait versé aux lycées privés. « Que les organismes de gestion des lycées privés catholiques le contestent devant la justice est leur droit le plus strict. Mais que Hervé Morin leur accorde un cadeau de 65 M€, avant même que la décision de justice ne soit rendue, en dit long sur le type de politique que la droite normande a décidé d’appliquer ».
 Le communiqué invoque la laïcité et affirme que les moyens « doivent d’abord être concentrés vers l’enseignement public ». Cet accord sera soumis à l’assemblée plénière du 26 mai. Hervé Morin a indiqué qu’il ne s’agissait pas « seulement de la fin d’un contentieux mais surtout le début d’une nouvelle histoire ».