Série :

Pierre Sineux, président de l’université de Caen-Normandie, est décédé

Pierre Sineux, 54 ans, président de l’Université de Caen, est décédé jeudi 4 février, vient d’annoncer la direction de l’établissement par un communiqué : « C’est avec une infinie tristesse que nous vous annonçons le décès brutal de Pierre Sineux, président de l’Université de Caen Normandie, ce jour, jeudi 4 février 2016. Nos pensées vont avant tout à son épouse et à son fils ». Les causes de sa disparition brutale ne sont pas connues. Il avait été hospitalisé lundi 1er février.

Pierre Sineux était président de l’université de Caen-Normandie depuis 2012. Né à Saint-Georges-de-Rouelley (Manche), agrégé d’histoire, il avait débuté sa carrière d’enseignant au lycée Malherbe de Caen. Il a intégré l’université comme maître de conférences en 1995, puis professeur d’histoire grecque en 2003. Il avait été vice-président de l’université de Caen de 2008 à 2012.

Les réactions et messages de sympathie ont été très nombreux à l’annonce de la disparition de Pierre Sineux : le président de l’université de Rouen, Cafer Özkul, le maire de Caen, Joël Bruneaux, le président du conseil régional, Hervé Morin, son prédécesseur en Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, le président du département du Calvados, Jean-Léonce Dupont,

1 COMMENTAIRE

  1. J’ai enseigné dans le même établissement secondaire que Pierre Sineux durant l’année scolaire 1991-1992. Il exerçait auparavant dans un collège de la même banlieue et était alors jeune agrégé d’histoire dans un lycée de la banlieue nord. Mais il me semble qu’il se destinait d’ores et déjà à l’enseignement dans le supérieur. Je n’ai appris très récemment, en consultant le site web de l’université de Caen, que Pierre Sineux était devenu président de l’université. Quant à moi, je garde le souvenir d’un collègue serviable, d’une grande gentillesse et d’un excellent professeur, très désireux de s’investir dans son enseignement.
    Je suis véritablement navrée d’apprendre sa disparition, et ce à un âge aussi peu avancé. Bien que n’ayant plus jamais eu le moindre contact avec lui durant toutes ces années, je souhaite témoigner ma sympathie à ses proches et à tous ceux qui l’ont connu et qui ont su l’apprécier.

Comments are closed.