L'hommage public au père Jacques Hamel

Appel à la fraternité et interrogations au coeur des messages d’Hubert Wulfranc et de Dominique Lebrun discours d’Hubert Wulfranc et de Mgr Dominique Lebrun

Capture d'écran 2016-07-26 20.24.18Environ trois mille personnes ont participé jeudi soir à Saint-Etienne du Rouvray à l’hommage public rendu au père Jacques Hamel assassiné mardi 26 juillet dans l’église du centre ville où il célébrait la messe quotidienne. Ses agresseurs ont été abattus par les forces de l’ordre. Un fidèle âgé de 85 ans a été grièvement blessé à la gorge et au dos par ces mêmes hommes.

La cérémonie organisée dans le parc Youri Gagarine associait la ville et le diocèse. Seuls se sont exprimés le maire de la ville, Hubert Wulfranc (PCF), et l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. A leurs côtés des élus régionaux, parlementaires, Estelle Grelier, secrétaire d’Etat en charge des collectivités locales, élue de Fécamp, ainsi que Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, qui fut député socialiste, et maire de Grand-Quevilly, commune voisine de Saint-Etienne du Rouvray.

Les discours d’Hubert Wulfranc et de Mgr Dominique Lebrun, se sont fait écho. Le maire de Saint-Etienne du Rouvray. « L’église de Jacques Hamel, l’église de notre ville, notre ville,, a exprimé Hubert Wulfranc, sont devenus la représentation d’un monde meurtri dans un vertigineux et tragique écrasement de la réalité internationale, et ce à nos pieds, sous nos yeux, dans le sang. ». Il y a « l’impérieuse nécessité de dire et de faire ce qui est bon et bienveillant pour l’autre en fraternité ». S’adressant aux parents et éducateurs qui devront expliquer aux enfants, il a affirmé que « seules des paroles et des actes de paix au quotidien aideront à la sérénité et à la cohésion des familles d’ici et d’ailleurs et éclaireront le sens de notre devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité que nos enfants vont devoir s’approprier et respecter ».

Mgr Dominique Lebrun, devant une assemblée aux origines très diverses a voulu réunir les uns et les autres : « « Les croyants crient vers Dieu : Pourquoi ? Pourquoi laisses-tu le mal envahir, submerger des cœurs humains au point de les transformer en monstres barbares ? Je pense que les non-croyants s’unissent à notre cri, un cri qui devient silence -vous venez de le dire- (Hubert Wulfranc), incapacité à prononcer des mots ». L’archevêque de Rouen a souhaité que les différences de foi, de cultures, d’idées « soient mises au service de la communauté humaine ». Pour Mgr Lebrun qui a invoqué à plusieurs reprises la devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité, « Dieu ne peut être capturé par un groupe pour un quelconque pouvoir sur les autres ».

Voici les textes intégraux des discours et allocutions prononcés par Hubert Wulfranc  et Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen

(suite…)

filfax9

L'hommage public au père Jacques Hamel

Appel à la fraternité et interrogations au coeur des messages d’Hubert Wulfranc et de Dominique Lebrun discours d’Hubert Wulfranc et de Mgr Dominique Lebrun

Capture d'écran 2016-07-26 20.24.18Environ trois mille personnes ont participé jeudi soir à Saint-Etienne du Rouvray à l’hommage public rendu au père Jacques Hamel assassiné mardi 26 juillet dans l’église du centre ville où il célébrait la messe quotidienne. Ses agresseurs ont été abattus par les forces de l’ordre. Un fidèle âgé de 85 ans a été grièvement blessé à la gorge et au dos par ces mêmes hommes.

La cérémonie organisée dans le parc Youri Gagarine associait la ville et le diocèse. Seuls se sont exprimés le maire de la ville, Hubert Wulfranc (PCF), et l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. A leurs côtés des élus régionaux, parlementaires, Estelle Grelier, secrétaire d’Etat en charge des collectivités locales, élue de Fécamp, ainsi que Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, qui fut député socialiste, et maire de Grand-Quevilly, commune voisine de Saint-Etienne du Rouvray.

Les discours d’Hubert Wulfranc et de Mgr Dominique Lebrun, se sont fait écho. Le maire de Saint-Etienne du Rouvray. « L’église de Jacques Hamel, l’église de notre ville, notre ville,, a exprimé Hubert Wulfranc, sont devenus la représentation d’un monde meurtri dans un vertigineux et tragique écrasement de la réalité internationale, et ce à nos pieds, sous nos yeux, dans le sang. ». Il y a « l’impérieuse nécessité de dire et de faire ce qui est bon et bienveillant pour l’autre en fraternité ». S’adressant aux parents et éducateurs qui devront expliquer aux enfants, il a affirmé que « seules des paroles et des actes de paix au quotidien aideront à la sérénité et à la cohésion des familles d’ici et d’ailleurs et éclaireront le sens de notre devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité que nos enfants vont devoir s’approprier et respecter ».

Mgr Dominique Lebrun, devant une assemblée aux origines très diverses a voulu réunir les uns et les autres : « « Les croyants crient vers Dieu : Pourquoi ? Pourquoi laisses-tu le mal envahir, submerger des cœurs humains au point de les transformer en monstres barbares ? Je pense que les non-croyants s’unissent à notre cri, un cri qui devient silence -vous venez de le dire- (Hubert Wulfranc), incapacité à prononcer des mots ». L’archevêque de Rouen a souhaité que les différences de foi, de cultures, d’idées « soient mises au service de la communauté humaine ». Pour Mgr Lebrun qui a invoqué à plusieurs reprises la devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité, « Dieu ne peut être capturé par un groupe pour un quelconque pouvoir sur les autres ».

Voici les textes intégraux des discours et allocutions prononcés par Hubert Wulfranc  et Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen

Lire la suite